"Nilambe" au coeur d'un centre Bouddhiste

Publié le par ayubowanne

Situe au coeur des montagnes dans le centre de l'île ,

a 30 km de Kandy, soit environs 2 heures de bus qui empreinte des routes sinueuses ou il est parfois impossible de croiser un autre véhicule.

Le paysage est déjà magnifique, la végétation luxuriante et dense

qui laisse entrevoir dans un virage en épingle un torrent au fond du vallon ...

Arrive a "Nilambe junction", quelques bâtisses éparses forment le hameau, il va falloir gravir 3 km sur un chemin caillouteux avant d'arriver au Centre de Nilambe, au milieu des plantations de thé qui couvrent la montagne.

La cote est très raide, lors de mon premier séjour j'ai voulu grimper a pied, mais j'ai accepte volontiers de monter dans un tuk-tuk gentillement propose par une méditante qui remontait au Centre.

Carol est américaine, elle vit ici depuis des années et je comprends maintenant pourquoi.

A mon tour de vous faire découvrir mon havre de paix ,lieu de

ressourcement , chacun a le sien quelque part et il n'est pas necessaire de venir a l'autre bout de la planète pour trouver le calme.... 

Blog-a.jpg

 

Le tuk-tuk nous arrête a l'entrée du Centre car aucun véhicule

ne franchit la zone de silence qui démarre ici a l'entrée des jardins.

 

blog b

 

Une allée nous guide vers les bâtiments collectifs, bureau d'accueil , cuisine et lieu de restauration, la, on va nous expliquer les quelques regles de base a respecter ainsi qu'une visite des lieux si c'est le premier sejour.

Ce seront les seules paroles échangées ou presque,

car ici le Silence nous remplit. La nature a sa place,

et nous pouvons enfin nous mettre a l'écoute de nous-même

sans avoir a verbaliser sans cesse.

Une très belle expérience que je vous invite a tenter !       

blog c 

Commencons la visite !       

blog-d.jpg

 

 Voici une des entrée de la salle de méditation, le long gong suspendu sert de réveil matin, il est frappe différemment pour nous indiquer l'heure des méditations ou des repas.

Vers 4h30 le matin, il fait encore nuit et souvent on dors profondément, c'est pourquoi les 2 premiers jours je n'ai entendus que le dernier coup de gong, et il m'a fallu sauter dans mes vêtements a toute vitesse pour rejoindre le groupe de personne déjà installes dans la grande salle de méditation que vous découvrez ci-dessous.

blog-e.jpg

 

Les méditations ponctuent la journée.

Chacun est libre d'y participer ou non.

Nous démarrons la journee par une première séance collective d'une heure, pendant le lever du jour, ensuite nous nous y retrouverons en groupe dans la matinée, dans l'après-midi et en fin de journée pour une méditation chantée, ou pendant le coucher du soleil si le temps ne nous permets pas d''y assister dans la nature.


Poursuivons la visite, en sortant de la salle de méditation un autre

bâtiment abrite la bibliothèque.

Riche en ouvrages de toutes sortes et dans plusieurs langues

grâce aux dons des visiteurs de différents pays.

blog f

Une affichette sur la porte de la bibliotheque,

qui est accessible 2 h par jour , après le repas de midi. 

blog-f-bis.jpg 

Sur le cote de la bibliotheque, empruntons un escalier qui grimpe

dans un autre bâtiment.

blog g

Nous arrivons dans la salle réservée a la pratique du Yoga,

de construction récente a flanc de montagne, les fenêtres

sur la droite donnent sur les paysages et l'air vivifiant nous remplit

des la séance du matin, après la première méditation et avant

le petit déjeuné. Nous reveillons ainsi nos corps par une heure

de diverses postures proposées par un animateur,

généralement un méditant enseignant le yoga ou d'autres techniques qui servira de guide ou de professeur pendant le temps

de sa retraite au Centre.

Hommes ou femmes séjournant ici peuvent proposer

de partager leur expérience.

La guidance est verbale et generalement en Anglais

blog-h.jpg

Derrière la salle de yoga nous pouvons grimper par un sentier pour rejoindre la pleine nature, celui-ci nous mènera tout en haut  de la montagne. 

blog-i.jpg

 

A certaine heure de la journée on croise souvent des femmes

qui sorties de nul part semblent aller nul part, ailleurs. . . 

 

 

blog-j.jpg

Elles sont chargées de sacs, elles se dirigent parfois vers les

plantations de thé pour la cueillette.

Ce sont uniquement les femmes qui récoltent le thé. 

 

blog-kkkkk.jpg                                   blog k                       

blog-l.jpg

 

Souvent après leur travail, sur le chemin du retour elles ramassent du bois sec qui servira le soir même au feu de bois pour la cuisson du repas.

blog-m.jpg

C'est ainsi que chargées, toujours pieds nu elles vont disparaître

derrière la crête de la montagne et s'enfoncer dans la nature

pour rejoindre leur habitat dans la vallée.

Voici le paysage que l'on peut apercevoir a l'Est du sommet :

 

blog-n.jpg

Et un paysage totalement different sur le versant Ouest.

      blog oblog-o-bis.jpg

Le ciel est offre des variations de nuages. Le paysage est sans cesse renouvelle, c'est ce qu'on appelle ici :

 

" Same, same but different ! "

autrement dit : c'est pareil mais pas pareil !

 

C'est la que chaque soir chacun vient s'asseoir pour assister

au coucher de sa majesté le soleil.

 

blog-p.jpg

 

Difficile pour moi de selectionner les photos les plus belles ,

car elles le sont toutes.

Chacun de nous connaît l'émotion ressentie lors d'un coucher de soleil ,

et oui, nous sommes parfois si peu de chose nous les humains !

blog-q.jpg

 

Nous voici de nouveau au Centre, l'accueil est un petit bureau ouvert quelques heures dans la journée, au dessus de la porte il est inscrit dans la "so kitch" assiette décorative :

" Be well and happy " ,

ce qui signifie :  " soit bien et heureux " !

Bienvenue dans ce centre de méditation, ouvert a tous, dans un esprit bouddhiste ou tout simplement a la recherche du calme intérieur.

A votre arrivée on vous remet des draps, une taie d'oreiller, couverture, des bougies car bien sur il n'y a pas l'électricité a Nilambe !      

blog-r.jpg

Il est donc recommande de se munir de lampes de poche

pour circuler a la tombée de la nuit.

Des bâtiments réservés aux hommes se trouvent en contre -bas,

ci-dessous vous voyez les bâtiments de l'espace des femmes.

Il existe des petits bungalows pour une personne, mais généralement la pièce est conçue pour 2 a 3 couchages.

Ci-dessous un batiment abrite 3 chambres séparées avec terrasses couvertes, petite table et chaise, fil pour étendre le linge, un espace "prive" charmant, réservé aux longs séjours. 

blog-s.jpg

Plus sommaire le bâtiment ci-dessous contient 8 chambres,

chacune est équipée d'une porte donnant sous la coursive

comme seule source de lumiere. Aménagé pour recevoir 2 personnes,

les couchages sont en béton recouvert de matelas en fibres de coco.

Une table de chevet, une étagère murale, et une tringle pour suspendre les vêtements. C'est minimal mais suffisant pour un court séjour.

blog tblog u

 

Maintenant vous apercevez l'espace reserve a la toilette, lavabos, wc, douches, dont une avec eau chaude solaire !  le luxe !

L'eau courante arrive au robinet.

Des seaux et cuvettes sont disponibles pour la lessive que chacun auto-gère.

Le nettoyage des parties communes se fait pendant la " working méditation" , en matinée, ainsi que l'entretien du jardin , balayage des allées , du brûlage des déchets autres que végétaux ...

 

 

 

blog-v.jpgblog-vvv.jpg

 

Je vous présente maintenant la doyenne du Centre ,

c'est une none de 88 ans.

Elle commence a parler un peu toute seule, et son activité favorite

est de récupérer le linge qui sèche et de le ranger dans sa chambrette, c'est ainsi que vous cherchez partout votre serviette de toilette ou votre chemise ....que vous aviez laisser sécher dehors !

Le matin elle porte toujours un bonnet ou une écharpe,

pour se tenir chaud a la tête.

 

blog-w.jpg

Son passe- temps favoris est également d'appeler son chat :

" Kiti , kiti, kiti ... " toute la journée, et d'essayer en vain chaque soir de l'enfermer avec elle dans sa chambre, mais le chat se sauve tous les soirs pour rester dehors.

blog-ww.jpg

 

 

Voici un panneau sur lequel il est inscrit :

" être attentif au travail quotidien est une pratique de la méditation ". 

 

 

blog-x.jpg

 

Une autre personne tres importante, le cuisinier. La nouvelle cuisine est toute récente et il est maintenant tres fier de son nouvel espace.

Lumineux, avec un grand foyer pour le feu de bois, des étagères,

bref le modernisme quoi !

 

blog-xb.jpg

Le matin après la première meditation au lever du jour,

il nous prépare une tasse de thé. Il a demarre le feu de bois bien avant le leve du soleil.

Le petit déjeuné sera servi dans un autre espace réservé aux collations, apres la séance de yoga vers 7 h30, les estomacs sont bien réveillés et vont apprécier les céréales, du riz cuit a la noix de coco façon pudding, ou des petites nouilles de riz en forme de galettes cuites a la vapeur appelées " sting hoppers " et une légumineuse , lentilles ( dhall ), pois chiches ....quelques fois des dattes ou des cacahouètes.

Cela parait parfois surprenant mais c'est toujours très bon.

 

blog-xa.jpgblog-xc.jpg

 

Chacun prends donc ses ustensiles, assiette, parfois couverts, et se sert, ensuite il lavera le tout et le rangera sur les étagères,

le tout en silence bien sur.

Ensuite vers 12h30 le repas principal , végétarien,

est servi dans de grosses casseroles.

Il y a toujours une base de riz, puis une légumineuse,

un plat de légumes et des fruits.

 

Le repas du soir se compose uniquement d'une boisson chaude a base de soja au goût de cafe ou de thé et de crackers genre de petits pains grilles ou biscottes. C'est frugal , mais au bout de 2 jours, on sent qu'on dort mieux et on a de l'appétit pour le petit déjeuné copieux.

 

 

blog-xd.jpg

Dans l'après-midi il y a une pause thé, tisane. C'est le seul moment de la journée ou ceux qui veulent parler entre eux peuvent le faire. C'est souvent le moment d'échanges tel que celui-ci, un jeune homme explique a un autre comment tresser des feuilles de palmier afin de fabriquer .....

blog-xe.jpg

 De jolis poissons volants ! 

 

Une autre activité a lieu chaque jour au Centre.

C'est la fabrication des bougies.

Lorsque je me trouvais a Nilambe c'était 2 jeunes hommes,

dont j'ignore le pays d'origine qui s'en occupaient tous les matins.

Cela permettait une auto-suffisance pour la journée du Centre,

parfois un peu plus pour faire quelques reserves mais en général

tout est produit au fur et a mesure.

La paraffine est achetée par cartons, conditionnée en blocs,

j'en ignore la provenance.

Très tôt le matin le feu de bois est allume afin de pouvoir faire fondre la matière dans un petit chaudron pourvu d'un bec verseur.      

blog xgblog xh

La cire étant  rajoutée au fur et a mesure dans le récipient.

Des moules en aluminium me semble-t-il sont assembles par deux, mais au préalable il faut faire courir la ficelle qui servira de mèches aux bougie, entre les 2 moules.  

blog xiblog xj

Ils sont ensuite fermes et bien ajustes

afin que la cire ne passe pas au travers.

 blog xk

 

Il ne reste plus qu'a verser doucement a l'aide du récipient a bec verseur dans les cavités des moules, afin de les remplir au maximum.

 

blog xl

Les moules ainsi remplis sont plonges dans de l'eau, ils vont refroidir doucement pendant quelques heures, ensuite il faudra les ouvrir et dégager les bougies ainsi formées.

Elles se présentent comme une guirlande il suffit donc de couper les mèches au raz de la base de la bougie.

Chaque moulage fourni 40 bougies.

 

blog xm

 

 

 

Si vous souhaitez decouvrir le site de Nilambe voici les coordonnees :

 

  http://www.nilambe.org/ 

 

  ou Cliquer ici :           link

 


 

 

Autre site interressant a decouvrir sur Wickipedia, dont voici des extraits :

 

" Le bouddhisme apparaît au Sri Lanka en -250, à Anuradhapura, suite à une mission envoyée par l'empereur Asoka. Un premier monastère, le Mahavihara fut construit. Le Theravada se développa rapidement. Au premier siècle de notre ère furent fixés par écrit de nombreux textes palis. Au Ve siècle. arriva au Sri Lanka Buddhaghosa afin de recueillir et de traduire des commentaires. Il rédigea le Visuddhimagga, commentaire le plus respecté par le Theravada.

Le Mahayana et le Vajrayana seront néanmoins introduits sur l'île au VIIIe siècle et demeureront jusqu'au XIe siècle. Le bouddhisme s'affaiblit considérablement les siècles qui suivirent sous l'effet des invasions de Tamouls, hindous, Portugais, Hollandais puis Anglais. Le Theravada connaît de nos jours un indéniable renouveau, marqué par une très forte orthodoxie. Citons par exemple le moine Walpola Rahula.

 

Le bouddhisme théravāda, en pāli theravāda (« doctrine des Anciens »), en chinois simplifié 上座部佛教 « shàngzuòbù fójiào » (« bouddhisme du siège d'honneur »), en sanskrit sthaviravāda, est la forme de bouddhisme dominante en Asie du Sud et du Sud-Est (Sri Lanka, Thaïlande, Cambodge, Myanmar, Laos, parties du Vietnam), parmi les Chinois d’Indonésie et de Malaisie ainsi que chez certaines ethnies du sud-ouest de la Chine.

Son implantation en Occident est plus récente que celle des courants zen ou vajrayāna.

Il est l’héritier de la doctrine originelle du Bouddha Shākyamouni. À cet égard, il est apparenté aux courants définis comme hinayāna par le bouddhisme mahāyāna apparu au début de notre ère. Le hīnayāna est une notion proprement mahayaniste. Hinayāna et theravāda sont des termes souvent employés à tort l’un pour l’autre, malgré les objections de nombreux pratiquants du theravāda. La « doctrine des Anciens » s'appuie sur un canon rédigé en pāli nommé Triple corbeille ou Tipitaka, comprenant de nombreux textes basés sur les paroles du Bouddha, recueillies par ses contemporains et retranscrites quelques siècles plus tard.

La doctrine du theravâda explique comment accéder soi-même à la délivrance en devenant un arahant (personne délivrée parce qu'elle a suivi la voie enseignée par le Bouddha sans bénéficier de l'omniscience), un bodhisattva (personne qui cherche absolument à devenir un bouddha pour enseigner en pratiquant les vertus dites pāramita) ou un sambuddha (« bouddha parfait », personne qui, possédant une compréhension parfaite des enseignements du Bouddha, accède à l'éveil et peut enseigner).

Elle rejette catégoriquement l'idée d'un dieu créateur et tout puissant, ainsi que l'idée d'un salut obtenu par la seule dévotion et le culte des reliques. En effet d'après le canon pāli, le Bouddha aurait dit : « On est son propre refuge, qui d'autre pourrait être le refuge » (Dhammapada, XII, 4). Cela signifie qu'on ne peut attendre de personne l'obtention de l'illumination, il faut chercher en soi-même la vérité et pour atteindre ce but suivre le Noble Chemin Octuple."

 

 

Site sur le bouddhisme - Wickipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_bouddhisme#Sri_Lanka

 

ou Cliquer ici :     link

 

 

Ce sujet n'est pas complet,  je souhaite l'enrichir par la suite.

N'hesitez pas a me laisser vos commentaires, juste ci-dessous en cliquant sur le lien " Ecrire un Commentaires" ecrit minuscule en bleu !!!

A vos lunettes !!!!

 

 


 

 

 

 

Publié dans Meditation

Commenter cet article

Martine 19/11/2010 10:07


Lieu magique ! superbes photos ...merci...bises
Martine